Bienvenue !

Espace d’exposition et de partage de mes créations ; mettez-vous à l’aise, allez faire un tour, je suis impatient d’avoir vos impressions !

Dernières nouvelles

08/01/2020: Les premiers stock est presque écoulé en un peu plus d’un mois, quel bonheur ! Merci à tous pour votre confiance et votre soutien !

La diffusion du livre prend du temps et de l’énergie, mais j’ai quand même trouvé un peu de combustible pour participer à une belle initiative sur facebook : Les poètes de la Terre !

24/11/2019 : NOUVEAU – La boutique http://shop.pyxynpieces.com est ouverte ! Précommandez gratuitement votre exemplaire de  » l’effeuilleur de temps « , mon premier recueil en autoédition !

27/10/2019 : PROJETS – Actuellement, je prépare la parution d’un recueil de « phoèmes » : associations de photos avec les textes poétiques qu’elles ont inspirées, j’ai commencé à les écrire « en direct » sur instagram. Aujourd’hui, j’en ai rassemblé un certain nombre, que j’ai réordonnés, relus et corrigés afin de vous proposer un ensemble cohérent, tant au niveau graphique qu’au niveau littéraire. Il y aura aussi quelques phoèmes inédits à découvrir exclusivement dans le livre. Restez connectés pour avoir les dernières infos !

Photos à la une – En voir plus

Vue sur les ténèbres

Image 2 parmi 3

Il est de ces vieux murs dont l'armure fissure. Sous les craquelures qui lézardent au soleil, se susurrent déjà de longues plaintes obscures. Puis, le rempart présente obstinément une ouverture qui devrait laisser apercevoir quelque chose de son for intérieur, mais toute sa roublardise s'y concentre et y mord mollement la lumière jusqu'à sa complète digestion. Il ne reste alors qu'un trou noir, béant, qui, comme ses grands frères, aspire le regard, les idées, l'esprit et tout ce qui s'ensuit. C'est à l'intérieur de ce néant que le paradoxe prend ses aises pour vous retourner jusqu'aux tripes, vous laissant entrevoir, au cœur des ténèbres bleutées, un carré de lumière qui saura vous ramener aux origines, jusqu'à ce que halte se fasse quelque part entre le tout ou rien. C'est là le cimetière des idées claires où se meuvent en langueur les spectres de nos éclairs de lucidité.

CopyrightFrance.com